Régime minceur et réflexologie

Mis à jour : 30 avr. 2018

Au sortir de l’hiver les beaux jours reviennent à petits pas, la douceur réapparaît et le temps des maillots de bains s’annonce à l’horizon. Vous ne rentrez plus dans ce maudit Jean qui n’en finit plus de rétrécir au lavage et dans cette si délicieuse petite robe à fleurs sexy que vous aviez acheté en Solde, une si bonne affaire. Bref, vous avez accumulé quelque superflue et vous décidez de vous y attaquez en suivant le dernier régime à la mode dans les magasines. Pourtant combien en avez vous testé, combien ont-ils vraiment fonctionné ?


Perdre du poids sans rééducation alimentaire durable, n’est qu’une illusion


Perdre du poids sans rééducation alimentaire, c’est à dire une modification durable des habitudes alimentaires, n’est qu’un but illusoire. Un régime de quelques semaines, synonyme de privation de ceci ou de cela, aura un effet inverse dès que vous l’arrêterez, c’est à dire que vous reprendrez bien plus que vous n’avez perdu dans les semaines ou les mois qui suivent. On vante les mérites de tant de systèmes de régimes et de ‘méthode minceur’ tous contradictoires les uns avec les autres, à grand renfort de communication, mais que nous dit-on lorsque ces personnes à l’amaigrissement spectaculaire ont terminés ce régime ?


En matière d’amincissement il est nécessaire de regarder de près les croyances par rapport au fait de manger. Il n’est pas démontré que nous ayons besoin de 3 repas par jour, ni qu’il y ait une nécessité vital à ajouter du sucre dans la composition de la sauce salade ou du ketchup, par exemple !


L’ambiance est déterminante quand à la façon dont nous métabolisons notre repas.


Pizza sauce ambiance. Est-elle bonne ?

La façon dont nous nous alimentons est une habitude, reliée à certains nombres de facteurs, outre l’éducation reçu, c’est à dire les habitudes alimentaires et comportementales que nos parents nous ont inculqués, il y a également une dimension émotionnelle importante. Oui, nous mangeons aussi nos émotions ! L’ambiance du repas est déterminante quand à la façon dont nous métabolisons notre repas. Manger sur le pouce en fixant l’écran de la télé, de l’ordinateur, de la tablette ou du téléphone, dans une ambiance conflictuelle ou de tension parce que vous n’avez pas le temps, etc., rendra la digestion beaucoup plus difficile et oblitérera toutes vos capacités.


Ces habitudes ont un impact significatif sur le microbiome, la flore microbienne intestinale indispensable. En effet, selon notre alimentation certaines bactéries se développent plus que d’autres, leur faisant concurrence et perturbant ou améliorant l’assimilation et l’élimination, voir la productions de certaines substances comme des hormones ou des enzymes. Les déséquilibres alimentaires soutenus dans les temps peuvent provoquer une candidose, par exemple. Candida Albicans est une levure naturellement présente dans nos intestins, c’est un être unicellulaire. Lorsque le milieu est favorable, trop acide, en l’occurrence lorsque l’on consomme trop sucré, ces cellules s’assemblent et forment un mycellium, une espèce de toile d’araignée. Dès lors le comportement de Candida Albicans change et devient invasif, provoquant douleurs digestive, ballonnements, fringales de sucré, celles-là même qui sont nécessaire à la candidose pour continuer à se développer. Idem pour la candidose vaginale.


Vous avez faim ? Commencez par boire de l’eau


Le cerveau ne fait pas la différence entre faim et soif. Très souvent nous éprouvons de l’appétit, car manger nous fait saliver et étanche la sensation de soif. Vous avez un petit creux ? Buvez un verre d’eau. Boire 1,5L d’eau par jour est nécessaire. Il ne s’agit pas de l’eau déguisée en café, soda, jus de fruit, etc. Outre de favoriser une meilleure hydratation, une meilleure filtration des liquides corporels et une meilleure communication cellulaire, cela vous permettra de réduire les quantités de ce que vous manger en atteignant la sensation de satiété plus tôt ; sans pour autant vous priver de ce que vous aimez. Mangez lorsque vous avez faim et non parce que c’est l’heure ou bien pour éviter d’avoir faim plus tard. Rien de pire que de manger par anticipation. Cela ne fait que provoquer la sensation de faim et entraîne votre corps à stoker en permanence sans jamais puiser dans les réserves.


Mangez uniquement lorsque vous avez faim et réduisez le sucre


D’une manière générale, si vous souhaitez mincir, éviter tous ce qui est sucré, car vous stockez l’excès de sucre sous forme de graisse !! Le gras du bide et le cholestérol, c’est du sucre en stock ! Les graisses, au contraire sont nécessaires au bon fonctionnement du cerveau et sont le composant essentiel des membranes cellulaire. En outre, elles ont l’avantage de lubrifier les parois intestinales et de favoriser le transit et l’évacuation de toutes sorte de déchet. Quant au sel de table, il est enrichie en Iode, vitale au bon fonctionnement de la Thyroïde, dont les hormones qu’elle fabrique jouent un rôle dans la température du corps en accélérant le métabolisme ou le réduisant, c’est-à-dire qu’elles ont un impact direct sur notre capacité à grossir ou maigrir. Les hormones thyroïdiennes ont également une incidence directe sur nos capacités intellectuelles.


Miam Miam !

Vous avez compris que mincir ne se réduit pas seulement à une stratégie alimentaire de courte vue. Vous pouvez également agir sur votre activité physique pour déstocker votre superflu. Vous pouvez utiliser le jeûne comme outil de régulation, permettant au corps de déstocker, et réparer ce qui a besoin de l’être. Il y a certaines règles à respecter pour éviter un certains nombres de désagréments, qui peuvent s’apparenter à un sevrage. Rassurez-vous, il faut au moins 40 jours sans manger avant de mourir, alors 1, 2, ou 3 jours bien menés ne risquent pas de vous tuer. Au contraire, ils permettent au système immunitaire de se relancer, aux intestins de se reposer et de se régénérer et, paradoxalement, de réduire l’appétit et les sensations de faim ou de fringales durant la période qui suit. Renseignez-vous avant de vous lancer ! La littérature sur le sujet est de plus en plus abondante.


Réflexologie : mincir par les pieds ?!?!


La réflexologie dans tous ça ? Par la stimulation des zones réflexes de vos pieds, il est possible de favoriser l’activité du métabolisme. Des séances peuvent utilement accompagner un processus d’amincissement, non seulement en agissant au niveau physique sur tel ou tel organe, voire sur les zones ayant une incidence directe sur le métabolisme, mais également en agissant indirectement au niveau émotionnel, celles en lien avec la Médecine Traditionnelle Chinoise.


Retrouvez cet article rédigé par Brice Caumont sur le blog de Blissyou


#bricecaumont #parisreikiofficiel #reflexologie #regime

Brice Caumont

Maître-Enseignant de Reiki

Membre de

la Fédération Française de Réflexologie et de la Fédération Francophone des Praticiens et Enseignants en Réflexologie

Annuaire des Réflexologues
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon