L'histoire de Mikao Usui : 2ème partie

Mis à jour : 30 avr. 2018


Mikao Usui 1865 - 1926

Pour comprendre l'histoire du Reiki, il faut évidement s'intéresser à son fondateur Mikao Usui. La principale source d'information fiable est sa stèle funéraire placée par ses élèves en 1927 dans le cimetière du Temple Bouddhiste Shoji à Tokyo. Son épouse et son fils sont également inhumés dans ce cimetière.


Les enseignements de Mikao Usui se sont apparemment diversifiés dès son vivant, ils étaient moins formalisés et structurés au début que ceux de la fin de sa vie, néanmoins la plupart des informations demandent à être vérifiées.


Le Reiki s'est répandu à travers le monde grâce à Hawayo Takata qui le pratiqua jusqu'à sa mort en 1980. A son décès, la plus grande confusion régnait au sein de son groupe d'étudiants à propos des enseignements originels. Pour certains groupes le dogme devint une nécessité alors que d'autres interprétaient librement ce qui avait été transmis. En réaction à la confusion et aux conflits qui en naquirent, des praticiens commencèrent à effectuer des recherches.


Dans les années 1990, certains praticiens retournèrent au Japon et rencontrèrent des groupes et des enseignants Reiki traditionnel qui pratiquaient encore. Il y eu alors une floraison d'informations venant du Japon et un plus grand échange entre l'Orient et l'Occident. Ces échanges furent portés par la volonté de certains praticiens occidentaux qui souhaitaient enseigner le Reiki avec un point de vue plus ouvert qu'il ne l'avait été auparavant.


L'une des conséquences de ce mouvement de fond fut la création du projet Usui Reiki Ryoho International (URRI) qui commença en 1999 à Vancouver. Depuis des rassemblements URRI se sont tenu dans différents pays chaque année. Les enseignants dont la pratique est très influencée par les techniques japonaises sont invités à animer des ateliers et conférences et les étudiants affluent du monde entier. Parmi les plus réputés on peut citer Hiroshi Doi et Inamoto Hyakuten.


En 2003, on disait qu'il y avait 12 anciens étudiants de Mikao Usui qui pratiquaient encore, ils n'étaient plus que 5 en 2005. Chris Marsh, un anglais, a progressivement transféré ces enseignements en Occident. Il les a reçu de Suzuki San, nonne Tendaï, cousine de l'épouse de Mikao Usui, et son étudiante.


Kyoto était la capital du Japon à l'époque de la naissance de Mikao Usui et le pays s'ouvrait peu à peu après une période d'isolationnisme volontaire qui l'avait laissé culturellement prospère mais en retard par rapport à l'Occident sur les plans technologiques et militaires.

Aujourd'hui si vous voyagez à Miyama-cho, vous trouverez le nom de Mikao Usui sculpté sur un gros Torii (porte d'un tombeau) au lieu de pèlerinage d'Amataka proche de là où il habitait. La pierre Torii a été donnée par les trois frères et sœur de Mikao Usui en Avril 1923.


On raconte que Mikao Usui est issu d'une famille de samouraï "Hatamoto", un rang élevé dans la hiérarchie des samouraï.


Samouraï

Les Hatamoto étaient les gardes personnels du shogun. Pendant le Shogunat de Tokugawa (1600-1867), les Hatamoto étaient les vassaux directs du shogun et leur rémunération était d'au moins 10 000 boisseaux de riz.


En raison des changements importants qui survinrent au Japon à partir des années 1860, la classe des samouraïs perdit son utilité et on leur offrit des postes de fonctionnaires.


Tsunetane Chiba, samouraï célèbre du VIIIème siècle, était l'ancêtre de Mikao Usui.


Le clan Chiba était l'un des plus réputé et des plus influents au Japon, selon les archives de la famille Chiba. Les armoiries de la famille étaient la Lune et les étoiles, symboles du 'Myoken Bodhisattva'. Ceux-ci étaient aussi présents sur les écussons des samouraïs. L'écusson des Chiba comporte un cercle avec un point en haut. Le cercle représente l'univers et le point, symbole japonais pour l'étoile, représente l'étoile du Nord. L'étoile du nord ne bouge jamais, c'est l'univers qui se déplace autour d'elle.


Mikao Usui était né bouddhiste et, enfant, étudia dans un monastère Tendai. En Occident, il a été dit qu'il était chrétien. Ceci avait été rapporté par Hawayo Takata, qui voyait probablement un moyen de faire accepter le Reiki aux américains pendant la seconde guerre mondiale, période pendant laquelle les sentiments anti-japonais étaient très répandus aux États-Unis. La religion chrétienne avait été déclarée illégale au japon bien avant la naissance de Mikao Usui.


De 1600 à 1867, le Japon était replié sur lui-même, selon la doctrine du sakoku ou 'isolement national'. Les occidentaux ne pouvaient entrer au Japon et encore moins y faire du commerce. Seuls les hollandais n'étaient pas concernés, car ils ne soutenaient pas les missionnaires chrétiens et aidèrent à réprimer une révolte de chrétiens japonais. A partir du petit port de Dejima sur l'île de Nagasaki, les commerçants hollandais devinrent le seul lien du Japon avec l'Occident pendant plus de deux siècles et demi. Ce privilège se limitait aux marchands japonais et aux prostituées. Tout ressortissant japonais qui osait sortir du pays et aller à l'étranger pendant cette période était exécuté à son retour pour éviter toute forme de "contamination".


A l'âge de 12 ans, Mikao Usui commença à pratiquer un art martial appelé le Aiki Jutsu. Il devint finalement instructeur en 'Yagyu Ryu" et reçu le 'Menkyo Kaiden'. On dit qu'il a également atteint un niveau très élevé dans d'autres pratiques japonaise ancienne. 'Il était réputé pour son expertise et hautement respecté par d'autres praticiens d'arts martiaux contemporains.'


Mikao Usui avait une sœur et deux frères, dont l'un étudia la médecine. Mikao Usui était appelé 'Docteur Usui' par Hawayo Takata, ce qui conduisit à une mauvaise interprétation en occident, laissant entendre qu'il était médecin ou titulaire d'un doctorat. En fait le titre de docteur donné par Takata était sans doute une traduction littérale du mot japonais 'Sensei'. Ce terme évoque une marque de profond respect envers un enseignant.


Hawayo Takata affirmait également que Mikao Usui avait été président de l'Université Doshida à Kyoto et étudiant à l'université de Chicago. Les récentes recherches sur le Reiki et la vie d'Usui ont démontrées que ces informations étaient inexactes.


La traduction de mot 'Sensei' est enseignant. En arts martiaux, le terme a une signification beaucoup plus forte. Il peut par exemple signifier 'celui qui est né avant', ou 'celui à qui l'on doit un respect particulier en raison de l'importance spirituelle de ses enseignements'.


#bricecaumont #reiki #mikaousui #parisreikiofficiel


30 vues

Brice Caumont

Maître-Enseignant de Reiki

Membre de

la Fédération Française de Réflexologie et de la Fédération Francophone des Praticiens et Enseignants en Réflexologie

Annuaire des Réflexologues
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon