L'archétype de la prostituée

Mis à jour : 30 avr. 2018

Carolyne Myss, dans son livres les contrats sacrés, décrit 4 principaux archétypes que nous retrouvons chez tous : La prostituée, l'enfant intérieur, la victime et le saboteur.

Archétype de la prostitué

En tant qu’archétype, la prostituée fonctionne comme un personnage qui serait le gardien de nos valeurs, de notre intégrité. Elle est en lien avec les schémas de croyances et de survie développés par la tribu, ainsi que de la fidélité inconsciente que nous y attachons. Il entre en action dans toutes les relations du type protection contre soumission. C’est cette énergie qui va nous faire agir contre nos propres valeurs pour obtenir de l’argent par exemple, même juste de quoi survivre, ou en allant au plus offrant, ou encore de nous soumettre à une relation toxique parce qu’on croit qu’il n’y a pas le choix, pas d’autre façon de faire, que c’est notre intérêt. Elle peut se manifester dans tous les domaines de notre vie sans pour autant qu’il y ait un rapport d’argent ou de sexe.


Connaissez-vous la langue de pute ? Celle qui dit du mal ou qui ne tient pas ses promesses, par intérêt. Elle est ainsi connecté à la blessure de trahison. Cet archétype nous montre comment nous nous trahissons nous-mêmes et comment nous tentons de contrôler la trahison. Elle va développer des stratégies de donnant-donnant pour tenter de contrôler ces schémas de trahison : je te fais ça pour que tu me fasses ça. Or ces stratégies sont le lit le plus fertile à la trahison, car si le résultat escompté n’est pas celui obtenu, alors il y a trahison. De même cet archétype sera en mesure de trahir en ne donnant pas ce qu’il a promis, un objet, un comportement, un sentiment....


Archétype de la prostitué

Dans un aspect plus lumineux, la prostituée est une marchande d’amour, capable d’une grande tendresse. Elle est également la gardienne de l’affranchissement des fidélités inconscientes, elle permet de sortir de l’amour conditionnel : je ne t’aime que si tu fais ceci, que si tu es cela, etc. ; vers l’amour universel, elle aime alors tout le monde, sans distinction.


L’archétype de la prostituée permet de reconnaître les limites du respect de Soi et de son intégrité, c’est à dire, le fait d’être entier, complet, droit dans sa parole avec honnêteté.


#bricecaumont #parisreikiofficiel #archétype #prostituée

283 vues

Brice Caumont

Maître-Enseignant de Reiki

Membre de

la Fédération Française de Réflexologie et de la Fédération Francophone des Praticiens et Enseignants en Réflexologie

Annuaire des Réflexologues
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon